CV capillaire

L’autre jour, en rangeant des vieilles photos et en constatant les changements (de coiffure) effarants qui peuvent se produire tout au long d’une vie, je me suis dit que c’était peut-être normal, comme un passage obligé quand on change d’état d’esprit. J’ai trouvé que ça serait marrant à dessiner, mais là, obligé, il faut écrire… Pas beaucoup, promis ! on remonte le temps ?

Quand on est gamine, on ne se doute pas de l’ascendant que vont prendre nos bouclettes sur nous plus tard, la tignasse coco, là tout de suite, on s’en fout, on veut juste regarder notre épisode préféré de Bouba en paix.
Vers 11-12 ans, ça se gâte : on a compris que ça allait nous pourrir la vie. Surtout quand un coiffeur indélicat nous fait une coupe-trop-belle-en-sortant-du-salon, brushing et laque obligent, mais qui se transforme en paillasson rebelle qui nous vaudra de délicates attentions de la part de nos congénères de classe (comme, au hasard, le pti nom gâté de Mururoa. Comment ? vous ne voyez pas ? mais si ; rapport au champignon nucléaire). Je ne sais si le coiffeur officie encore, ni comment va son karma après avoir été maudit tous les soirs pendant plusieurs trimestres.

Au lycée, on a pris l’habitude des vannes pourries, et puis on s’est aperçue que ça poussait, finalement, on est donc devenue plus zen et ça nous a permis de ressembler un peu à notre idole chevelue Bob Marley (au passage, la belle excuse pour ne pas passer trois heures à les dompter pour rien).
A la fac, on a changé. A-t-on mûri, ou est-ce dû à la sur-fréquentation du campus ? Allez hop, on recoupe, mais chez un coiffeur plus doué qu’on a briefé pendant trois plombes avant de consentir à prendre place sur le fauteuil. De toute façon, on se maquille et on se pomponne, et on achète des produits coiffants (qui nous auraient peut-être sauvé la vie auparavant… mais c’est trop tard !).

Après le stress des études, quoi de mieux qu’un changement radical ? mais le spectre du traumatisme nucléaire rôde… vite, un autre genre de changement… la couleur, tiens ! Hop, on passe impunément du côté obscur (radical, on a dit). C’est marrant ce que les gens vous regardent avec insistance…
Un peu plus tard, assagie, les boucles sauvages et le style surfeur ça suffit : on découvre notre nouveau meilleur ami pour longtemps : le lisseur. Là, ça fait bien clean (mais toujours aussi clair malgré les délavages…).

Encore une ellipse temporelle, des envies de naturel et des coiffeurs avisés ont fait revenir le brun originel. Bon, et puis ça a poussé, et aussi une période faste a fait qu’ils soient, pour une fois, plutôt jolis (ou alors on a un amoureux et on trouve tout joli, on ne sait pas trop bien et on s’en fiche un peu dans le fond).
La grossesse est venue tout chambouler, encore du changement : trop long, trop chaud, hop, un petit carré bien sous tous rapports, et des cheveux brillants et lustrés comme jamais encore. Aha ! la roue aurait-elle enfin tourné ? Non ; ç’eut été trop beau. Les joies de la maternité commencèrent, et avec elle les chutes de cheveux par kilotonnes. Que faire ? une bêtise, tiens ? allez hop, une couleur pour doper ce carré tristoune et clairsemé. Grossière erreur ! ayant brillé de toute leur force pendant neuf mois, ça y est, c’est fini, les cheveux sont en grève. Un coiffeur compatissant a consenti à lever le voile, et voilà la solution :

Et ensuite ? affaire à suivre…

9 comments

  1. Je n’imaginais pas que ce blog était si jeune!
    Eh bien, bienvenue à lui, à toi. Je pressens un joli succès. Moi en tout cas, j’aime beaucoup les dessins, mais surtout la façon dont c’est écrit! Et puis ça sent bon La Réunion.

    Quant à cette histoire de cheveux, j’ai l’impression que le blond t’allait très bien!

    1. Bonjour et bienvenue dans mon tout jeune chez moi! effectivement j’ai lancé le blog il y a peu, mais le processus de maturation remonte à quelques mois déjà… (non bon allez, j’avoue que c’est plutôt mon indécision chronique). Merci aussi pour tes compliments, ça fait toujours plaisir! à bientôt alors !

  2. Moua je trouve que l’âge poupette c’est le mieux! En plus, c’est le dessin qui te ressemble le plus lol Même Yves t’as tout de suite reconnu sur ce dessin!

  3. J’adoOore ! Les différentes coupes je suis passée par là aussi ! surtout le carré très très court alors que j’avais demandé un carré aux épaules ! grrrrrrr
    euh … blonde aussi ?? lol J’ai du mal à t’imaginer en blonde parce que je t’ai toujours vue (lue) en brune ! et super le court moi j’ai toujours rêvé le court mais jamais osé ! des bises

  4. Haha oui j’ai des vieux dossiers 🙂 et le court, ben c’était plus un choix par défaut (et du coiffeur)… mais bon finalement on s’habitue à tout!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge