Quels sont les normes électriques d’une cuisine ?

Installer le circuit électrique dans sa cuisine nécessite beaucoup d’attention et notamment un savoir faire. Ce n’est pas une chose facile à faire puisqu’il existe certaines normes électriques qu’il faut respecter. En effet, les normes électriques sont un ensemble de règles qu’il faut respecter afin d’assurer la sécurité des personnes et des appareils électriques de la pièce et garantir leur bon fonctionnement et utilisation de ces derniers.
Pour cela, à travers notre article, nous allons aborder l’ensemble de ces normes électriques de la cuisine. Ainsi, nous allons parler de leur évolution dans le temps en matière de technologie. Pour en savoir plus c’est par ici.

Combien de prises faut-il avoir dans une cuisine ?

Selon les normes électriques, chaque cuisine peut contenir deux types de prises électriques qui sont les suivants :

Les prises électriques non spécialisées

D’abord, on a les prises non spécialisées qui sont au nombre de 6 prises dans le cas où la surface de la cuisine est plus de 4 m 2. Mais uniquement 3 prises dans le cas où la surface de sa cuisine est inférieure à 4 m2. Ainsi, 4 prises doivent être installé juste au-dessus de son plan de travail en les éloignant complètement dû l’évier et des plaques de cuissons. On peut aussi installer une prise supplémentaire pour la hotte juste au-dessus des plaques de cuisson à condition de la poser à une hauteur d’environ 1. 80 mètres au minimum.

Les 6 prises sont alimentées avec un seul et unique circuit électrique en utilisant un câble en cuivre d’une section de 2.5 mm 2.
Pour finir, les personnes handicapées ont souvent du mal à accéder aux prises électriques, pour cela, les normes électriques permettent d’installer une prise juste à proximité des interrupteurs d’éclairage de la cuisine qui peut être entre 90 cm et 1 . 30 mètres du sol.

Les prises électriques spécialisées

Ce sont les prises destinées aux utilisations quotidiennes notamment les électroménagers tels que le lave vaisselle, la plaque de cuisson ou bien la cuisinière, le lave-linge, le sèche linge et le four. Elles sont au nombre de 4 au minimum. Ces prises ont généralement d’une puissance allant de 16 A jusqu’à 32 A.

Ainsi, en définissant l’emplacement du congélateur, il faut préparer un circuit d’environ 30 mA à immunité renforcée de préférence.

Si on a un petit logement notamment un petit studio, le nombre de prises spécialisées est précisé selon le nombre d’équipements souhaités. Mais dans tous les cas, il faut prévoir au moins trois circuits électriques.

Enfin, il ne faut pas oublier de préparer des circuits électriques spécialisés supplémentaires pour plusieurs applications notamment la chaudière, le chauffe-eau, le climatiseur, le chauffage électrique, et tout autre équipement rechargeable à l’électricité.

La hauteur légale pour les prises électriques de la cuisine

La cuisine est l’une des pièces de la maison où on peut subir à une inondation. Ainsi, on sait tous que l’électricité est dangereuse si elle se confronte à l’eau. Pour cela, il faut placer ses prises électriques à une certaine hauteur précisée dans les normes électriques de la cuisine.

  • Pour les prises électriques de 16 A, il est obligatoire de les placer à une hauteur de 5 cm au minimum du sol.
  • Pour les prises électriques de 32 A, une hauteur de 12 cm minimum du sol est obligatoire.
  • Encore une fois, les normes électriques n’oublient pas les personnes handicapées. En effet, les prises électriques ne doivent pas dépasser une hauteur de 1,30 mètres afin qu’elles soient accessible à tout moment pour ces personnes.

Les normes électriques concernant l’éclairage de la cuisine

La cuisine est la pièce où on passe beaucoup de temps pour cuisiner ou bien pour manger. Pour cela, on a toujours besoin d’un bon éclairage. Les normes électriques de cuisine autorisent au moins un point d’éclairage qui est placé généralement au plafond, mais il peut tout de même être au sol ou bien alors sur un mur. Le dispositif d’alimentation de ce point d’éclairage en cuisine doit être un dispositif de connexion luminaire (DCL).

Pour finir, pour réaliser ses travaux d’électricité, il est préférable de faire appel à un professionnel afin d’assurer sa sécurité et de garantir la fiabilité des circuits électriques.