Quel est le sinistre le plus fréquent en assurance habitation ?

L’assurance habitation peut être comparée à un filet de sécurité qui protège votre logement et son contenu. Elle intègre également une responsabilité civile, essentielle si quelqu’un est blessé sur votre propriété ou touché par des dégâts dus à un sinistre survenu chez vous. Un contrat d’assurance habitation regroupe un certain nombre de garanties de base et la possibilité d’ajouter des options en fonction de votre situation et de celle de votre bien. Mais, parmi les 4 sinistres les plus courants, un se distingue largement. Que vous soyez propriétaire ou locataire (même étudiant), il peut être intéressant de savoir lequel avant de contacter votre assureur pour souscrire un contrat d’assurance multirisque habitation. Alors, quel est le sinistre le plus fréquent en assurance habitation ? La réponse dans la suite de cet article.

Le sinistre le plus fréquent : les dommages liés à un dégât eaux 

On recense près de 10 000 sinistres chaque jour en France, et en tête de liste, les dommages liés à un dégât des eaux, avec près de 5 000 déclarations par jour. En ce sens, il est indispensable d’avoir une bonne couverture pour obtenir une indemnisation à la hauteur des pertes matérielles subies. Généralement, les assurances intègrent des garanties de base reprenant les sinistres les plus fréquemment constatés dans un logement. Ainsi, si les catastrophes naturelles (à ne pas confondre avec les évènements climatiques) font l’objet de la souscription d’une garantie complémentaire, les dégâts des eaux figurent bien sur tous les contrats d’assurance.

La garantie dégâts des eaux protège votre logement et vos biens contre tout dommage causé par l’eau. Il peut ainsi s’agir d’une fuite d’eau, d’un débordement, de la rupture d’une canalisation, d’un problème de machine à laver ou de lave-vaisselle (ou de tout appareil utilisant l’eau), d’infiltrations ou d’une inondation. En ce qui concerne la déclaration du sinistre, les dommages pris en charge peuvent varier en fonction de votre contrat d’assurance. Les dégradations sur les murs (papiers peints ou peintures altérés) et sur le sol (parquet endommagé) sont généralement indemnisées. En revanche, les dégradations de mobilier et/ou leur remplacement peuvent ne pas être prévus au contrat. Pour ne pas avoir de mauvaise surprise, veillez à souscrire une assurance habitation cohérente avec vos besoins et votre situation personnelle.

Les trois autres sinistres les plus fréquents

Si le dégât des eaux est largement en tête, voici le second sinistre le plus fréquemment rencontré : les cas d’évènements climatiques. Parmi eux : les inondations, la neige, la tempête ou encore la sécheresse peuvent causer des dommages sur une habitation. On recense plus de 1 500 cas par an en France.

Le troisième sinistre habitation le plus fréquent est le vol, et plus précisément le cambriolage, avec environ 800 déclarations par jour. La garantie vol prend en charge les biens dérobés et les dégradations dues à une effraction ou à une tentative. Vérifiez toutefois que cette garantie figure bien dans les clauses de base de votre contrat.

Enfin, le quatrième sinistre le plus rencontré est l’incendie et les dommages causés par le feu, les incidents électriques, les explosions ou les fumées. Cependant, ces sinistres ont tendance à reculer ces dernières années en raison de l’obligation de placer un détecteur de fumée chez soi.