Comment trouver un logement étudiant sans garant ?

Chaque année, de nouveaux étudiants rejoignent les universités, mais le problème qu’ils rencontrent, c’est la non-disponibilité des logements. En effet, les cités universitaires ne peuvent pas satisfaire tout l’ensemble des étudiants.

Cette situation est délicate surtout pour ceux qui n’ont pas de revenu mensuel et qui n’arrivent pas à avoir d’aide financière de la part de leurs parents. De plus, ils ne trouvent pas de garant, ce qui leur cause un problème pour chercher un loyer. Cependant, il existe des alternatives proposées par l’état français ou même des entreprises dans le but d’aider cette catégorie d’étudiants qui passe par une période difficile.

La CLE (Caution Locative Étudiante) du CROUS

Ce dispositif met en priorité tous les étudiants sans garant, des étudiants qui vivent au quotidien avec l’un de leurs parents. Il concerne aussi les étudiants étrangers et ceux qui sont isolés dans le cadre de l’état et gérer par le CROUS. Il suffit juste de déposer une demande auprès des sévices concernés.
Cela consiste à verser 1.5 % du coût du loyer de chaque mois pour l’état. En revanche, le CROUS qui, grâce à la caution locative étudiante, se porte garant pour s’acquitter des charges locatives ou se charge des dégradations de l’habitation.

Les conditions d’éligibilité qui permettent de bénéficier de la caution locative étudiante

Parmi les conditions qu’exige ce dispositif, vous trouvez :

  • le coût du loyer est fixé : en Île-de-France, pas plus de cinq cents euros. A Paris, il est plafonné à sept cents euros ;
  • une cotisation mensuelle à payer par l’étudiant pour l’état ;
  • l’âge est limité à vingt-huit ans à partir de la rentrée et ça peut dépasser dans le cas du doctorat.

Les démarches à suivre pour bénéficier de la CLE

Pour bénéficier de la caution locative étudiante, il faut prouver que ses revenus sont suffisants pour payer son loyer et répondre à toutes les conditions qu’elle exige sur l’ensemble des étudiants qui veulent tirer parti.
La première étape à faire est de s’inscrire sur le portail national de l’hébergement étudiant sur la plateforme lokaviz, puis télécharger le formulaire de la CLE et le remplir accompagné d’une demande. Si tout est dans l’ordre, le dossier sera validé avec des conditions révisées par le propriétaire, une fois trouvé, avec un acte pour la garantie signée par les deux concernés avec un bail de location accordé à l’étudiant.

L’avance Loca-pass

Loca-pass est destinée pour toute la population, les étudiants, les alternants, les boursiers, les jeunes diplômés et les salariés dans le secteur privé, sauf ceux qui travaillent dans le secteur de l’agriculture. La condition est de ne pas dépasser l’âge de trente ans et il faut en premier lieu disposer d’un logement type CROUS ou les logements sociaux HLM.
Loca-pass est une solution à adopter. Elle est valide pour trois ans. Elle est d’une grande utilité pour ceux qui passent dans une période de difficulté financière. Elle permet un paiement garanti du loyer et de toutes les charges.
Cette alternative assure un paiement pour le propriétaire de neuf mois maximum de loyer et de charges. En contrepartie, l’étudiant doit rembourser la somme avancée au fur et à mesure, et cela, sans intérêts ni frais supplémentaires.

Garantie Visale Connecte Emploi et Logement (VISALE)

C’est un dispositif presque identique à celui de Loca pass, sauf que celui-là concerne tout type de logement dans le secteur privé et à toute la population au-dessous de 30 ans.
Le principe ne change pas, il consiste à apporter une aide pour les toutes les personnes qui ont des difficultés financières en assurant un paiement de loyer et de charges d’un maximum de neuf mois. Le bénéficiant doit tout rembourser en retour et sans frais supplémentaires.

Quelles sont les conditions pour en bénéficier ?

Le visale a mis certaines conditions à respecter pour pouvoir en bénéficier, à savoir :

  • la demande est acceptée, seulement si le bail de location n’est pas encore signé ;
  • le locataire doit être un résident permanent français ;
  • les montants du loyer sont limités à 1500 euros en Île-de France et à 1300 euros pour les autres régions ;
  • le bailleur ne doit pas être un membre de la famille ;
  • si le loyer n’est pas payé, une résiliation est accordée.

Voila, maintenant vous savez davantage sur les aides financières attribuées par l’état. Il suffit juste de répondre aux critères et être sérieux.